Hoi An, la ville des lumières

Hoi An city of light, Hoi An. Gatoi.com, blog voyage, récits de voyage

 

Si vous aimez déguster de très bonnes spécialités culinaires, allier détente et culture, vous êtes au bon endroit !

Hoi An, la ville ou il fait bon vivre

 

Plantons le décor : la ville de Hoi An est classée au patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1999. La

rivière Thu Bon qui traverse la ville lui donne tout son charme et rappelle que le port d’Hoi An était l’un des centres de commerce les plus importants du Vietnam au 17ème siècle. La ville a vu passer du monde et on retrouve logiquement un peu toujours les mêmes : commerçants chinois, japonais, français, anglais, hollandais. Du coup, le caractère de la ville hérite de ces différents passages. Dans l’architecture d’abord avec sa forte influence franco-sino-japonaise mais également dans l’assiette ! Il est possible aussi de repartir avec un costume sur-mesure.

 

La nuit tombée, la ville se transforme en un lieu magique avec ses nombreux lumignons malgré sa forte affluence touristique et ses -trop- nombreuses boutiques. On a passé deux jours dans cette ville et notre circuit s’est articulé entre culture, nourriture, plages et un petit peu de shopping.

 

Les lampions de Hoi An. Gatoi.com, blog voyage, récits de voyage

 

Avant de vous lancer dans les visites, pensez à ouvrir l’oeil car à Hoi An vous pouvez observer certaines femmes en habit traditionnel appelé Ao Dai. Portée avec des talons, cette tenue deux pièces dont la couleur varie en fonction de l’âge de celle qui la porte est magnifique (blanc pour les jeunes filles). Les femmes revêtent cette tenue surtout lors de grandes occasions mais à Hoi An, un peu plus qu’ailleurs, on peut voir des femmes la porter quotidiennement. C’est dit.

 

Pour visiter la plupart des monuments, la ville vend un open ticket qui donne accès à 5 des 22 lieux à visiter. Au choix, la visite de temples, maisons communes, musées et la possibilité de voir un spectacle de marionnettes. En entrant dans la vieille ville, une petite guérite vous permet d’acheter votre entrée. Une carte de la ville situant chaque bâtiment et présentant brièvement les sites vous est délivré mais elle vous perdra plus qu’elle ne vous guidera (utilisez plutôt l’application maps.me).

 

Prix du pass journée : 120 000 VND

 

Nous avons traversé le pont couvert japonais Chùa Cầu. Contrairement à ce que l’on peut trouver dans certains guides, l’accès est gratuit. Seule la visite du pagodon est payante (accès depuis l’intérieur du pont). Le pont a été construit en 1509 et il est impeccablement entretenu. A chaque extrémité du pont des statuts d’animaux. Deux singes et deux chiens gardent l’entrée. Les singes représentent l’année de commencement et les chiens l’achèvement de la construction du pont ce qui correspond aux années du calendrier chinois. Nous visitons le pagodon. Un conseil, revenez la nuit, le pont est somptueusement éclairé !

 

Pont Japonais, Hoi An. Gatoi.com, blog voyage, récits de voyage

 

Le lendemain, nous avons été faire trempette dans la mer de Chine méridionale. Il y a deux plages de sable blanc à Hoi An. An bang à 4 km et Cua Dai à 6km du centre-ville. Nous avons testé la plage d’An Bang car elle est réputée pour être plus calme que Cua Dai. Propre, vous pourrez louer des transats et boire un verre tout en vous dorant la pilule.

 

Un bon conseil : louer un vélo ou au pire un scooter pour y aller, sinon c’est l’insolation assurée, c’est l’expérience qui parle ! Il faut payer le parking pour stationner son vélo ou scooter. Il y a aussi de nombreux restaurants. L’accès aux plages depuis le centre-ville (où l’on peut apercevoir des affiches aux couleurs du communisme) se fait en traversant un joli petit bout de campagne avec vue sur de belles rizières.

 

Temple, Hoi An, Gatoi.com, blog voyage, récits de voyage

 

Puis nous avons consacré un peu de temps à une session shopping, on voulait repartir avec un habit fait sur-mesure :). Le nombre de boutiques va certainement vous convaincre de flâner quelques heures, il y a les souvenirs « classique » que vous trouverez partout au Vietnam et puis il y les nombreux tailleurs qui vous proposeront costumes, robes, pantalons et chaussures…. sur mesure ! Il y a 200 tailleurs de vêtements dans la vieille ville mais choisissez les bien car la qualité est variable et beaucoup sous-traitent. Si vous décider de repartir avec un vêtement ou des chaussures sur-mesure, vérifiez bien semelles, cols des chemises, fermetures et débrouillez-vous par vous-même pour éviter de payer la commission qui sera reversée à votre conseiller (guide, hôtels…). N’hésitez pas à négocier les prix et surtout ne payez pas à l’avance !

 

Temple, Hoi An, Gatoi.com, blog voyage, récits de voyage

 

Des haltes gastronomique appétissantes

 

La ville de Hoi An a ses propres spécialités culinaires. On s’est régalés si bien que nous vous conseillons de goûter les deux plats suivants que vous ne trouverez qu’à Hoi An. Il y en a d’autres, à vous de les découvrir…

 

Le Cao Lau est la soupe de nouille 100% Hoi An ! Des nouilles, des tranches de porc, du soja, de la salade et des légumes verts. Cette soupe s’achète partout dans Hoi An.

 

Le Bánh Bao – Bánh Vạc connu sous le nom de rose blanche. Ce sont des raviolis vapeur à base de riz cuit farcis de champignons et de porc que l’on trempe dans de la sauce nước mắm, c’est succulent !

Aucun Commentaires

Laisser un commentaire

Voyagez depuis chez vous

Recevez une fois par semaine, un peu d'évasion dans votre boite mail
Votre email
Votre nom