Hanoï, une capitale atypique

Je vous lance un défi : traverser une seule rue sans vous arrêter entre l’arrière d’un scooter et le devant d’une voiture…

 

Hanoï est pour moi l’une des villes asiatiques les plus dépaysantes de mon périple ! Il y a du monde partout, des clichés asiatiques à tous les coins de rue, de nombreux sites à visiter et beaucoup de bars le soir pour se détendre. Le bruit est permanent et – agaçant – mais on se prend vite au jeu ! Réservez au moins 3 jours pour découvrir la capitale vietnamienne et goûter aux spécialités locales propres à la ville… Je vous emmène à la découverte des immanquables d’Hanoï !

 

Le lac Hoàn Kiêm

 

Pont rouge sur le lac Hoàn Kiêm. Joffray DUDA

 

C’est un endroit magique situé en plein cœur d’Hanoï, qu’il est impossible d’éviter. Il est facile d’en faire le tour à pied et de s’imprégner de l’ambiance mystérieuse qui règne. Par jour de brouillard, l’effet est garanti. Une légende entoure ce lac. Une tortue sacrée aurait autrefois confiée une épée magique à un paysan pour lutter contre l’invasion des Ming. Une fois la victoire remportée, le roi Lê Loi aurait été restitué l’épée à la tortue. Ce qui est fort, c’est qu’une carapace de tortue a été repêchée dans ce même lac, réalité ou légende ?

 

Au nord du lac, le pont de Huc ou pont rouge est magnifique et relie la berge à l’îlot de jade où trône le temple Ngoc. Ce temple intéressera tout ceux qui souhaitent voir le fossile de la tortue (!) et rendre hommage à deux héros nationaux : Van Xuong (dieu de la littérature) et Tran Hung Dao (général vietnamien qui a repoussé les Ming). Le lac se visite à toute heure de la journée, mais j’ai quand même préféré l’atmosphère au lever du soleil et pendant les cours de gym avant le coucher du soleil.

 

Se rendre au temple Ngoc Son :

 

  • Đinh Tiên Hoàng, Hàng Trống, Hoàn Kiếm, Hà Nội
  • Ouvert tous les jours
  • Entrée : 30 000 VNDông

 

Le quartier des 36 rues et confédérations d’Hanoï

 

Gargote de vente de sac à dos contrefaits, Hanoï. Joffray DUDA ©

 

Imaginez d’abord que vous allez arpenter des rues qui ont vu le jour au 15ème siècle. Des artisans des villages alentours d’Hanoï se sont installés dans ces rues pour vendre leurs produits créant alors de véritables quartiers commerciaux. L’ampleur était telle que des autels ont été dressés pour honorer les « saints patrons » des métiers représentés. Pour comprendre comment fonctionnait le quartier autrefois, il fallait regarder le nom des rues.

 

En effet, dans chacune des rues les artisans vendaient uniquement les produits rattachés à un métier spécifique. Par exemple, la rue « Hàng Gai » était la rue spécialisée dans la vente du chanvre. Aujourd’hui l’activité bat toujours son plein mais les métiers ont évolué. N’hésitez pas à passer dans ses rues à toute heure de la journée pour prendre le pouls : le matin, la ville se lève, les stores s’ouvrent doucement puis la vie s’agite jusqu’à la fin de la journée… A chaque moment, son ambiance.

 

Le temple de la littérature

 

« Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même » est une citation de Confucius. Oui, mais quel est le lien avec le temple de la littérature ? Et bien, il a été édifié pour faire honneur à ce grand philosophe chinois ! Lieu logiquement spirituel et culturel, il fut d’abord le lieu de formation de l’élite impériale (famille royale…) au 11ème siècle avant de devenir accessible à un plus grand nombre 4 siècles plus tard.

 

Le temple de la littérature est reconnu comme la plus grande école du pays. Sa visite s’articule autour de 5 cours présentant principalement les statues et noms des diplômés de l’école et le portrait des penseurs, notamment celui de Confucius.

 

Se rendre au temple de la littérature :

 

  • 58 Quốc Tử Giám, Văn Miếu, Đống Đa, Hà Nội. Entrée par la porte Sud
  • Ouvert tous les jours
  • Entrée : 25 000 VNDông

 

Le mausolée de Hô Chi Minh

 

Cette visite est assez déroutante. Le mausolée de Hô Chi Minh se situe sur la place Ba Dinh et a été construit pour accueillir la dépouille de Hô Chi Minh, symbole de la lutte contre l’indépendance vietnamienne.

 

Son corps est conservé par le froid dans un sarcophage en verre… Je garderais l’image pour moi, non pas que je ne veuille pas la partager mais les appareils photos et caméras sont interdits à l’intérieur. Ah oui, le silence est obligatoire recommandé, un arrêt -même court- devant la dépouille est interdit et une tenue adéquate est exigée, c’est-à-dire pantalon et manches longues, on est en Asie bordel !
A côté du Mausolée, vous pourrez visiter le musée de Hô Chi Minh pour en apprendre un peu plus du destin de cet ancien leader vietnamien.

 

Se rendre au mausolée de Hô Chi Minh :

 

  • Số 1, Hùng Vương, Điện Biên, Ba Đình, Hà Nội
  • Fermé le lundi, vendredi, ouvert uniquement le matin de 8h à 11h (variable)
  • Entrée : Gratuit
  • ! Attention ! il faut porter des vêtements longs, les caméras et appareils photo ne sont pas autorisés

 

Se rendre au musée de Hô Chi Minh :

 

  • Chùa Một Cột, Đội Cấn, Ba Đình, Hà Nội.
  • Fermé le lundi, vendredi, ouvert de 8h à 11h et de 13h40 à 16h.
  • Entrée : 5 000 VNDông

 

La cathédrale néo-gothique Saint-Joseph

 

Place de la cathédrale St Joseph de Hanoï, en octobre 2014. Joffray DUDA ©

 

Construite selon les plans de l’architecture du sacré cœur à Paris Paul Abadie, la cathédrale se doit d’être visitée ! Ce bel édifice ne passe pas du tout inaperçu au milieu des bâtiments du vieux Hanoï ! La cathédrale a été construite au 19ème siècle et rappelle la colonisation française. Il est sympa d’aller assister à la messe qui se tient entre 17h et 19h chaque jour. Il y a très souvent du monde.

 

Se rendre à la cathédrale Saint-Joseph :

 

  • 40 rue Nha Chung Quan Hoan Kiem, Hanoï.

 

Le Musée d’ethnologie d’Hanoï

 

Si comme moi, vous êtes intéressés par l’histoire des ethnies, je vous conseille la visite du musée d’ethnologie. Situé dans le quartier de Nghia Dô, c’est un lieu qui met en valeur les 54 ethnies du Vietnam : cartes géographique, costumes traditionnels, armes et coutumes sont présentés de manière très claires !
Coup de cœur pour l’extérieur du musée et le travail colossal de reconstitution des maisons d’habitations traditionnelles et des tombeaux ! Elles ont été réalisées directement par les artisans des ethnies. Vous pourrez pénétrer dans des maisons des ethnies Yao et Tay par exemple. Un musée très instructif et facile d’accès en bus.

 

Se rendre au musée d’ethnologie :

 

  • Nguyễn Văn Huyên, Nghĩa Đô, Cầu Giấy, Hà Nội
  • Fermé le lundi. Ouvert de 8h40 à 17h40
  • Entrée : 40 000 VNDông

Si vous avez d’autres suggestions de visites ou des modifications à apporter aux tarifs qui peuvent aider les voyageurs, n’hésitez pas à laisser un message. Bonne visite d’Hanoï !

 


 

Dormir à Hanoï

Hanoi Rendezvous Hostel

27 Bát Đàn, Hàng Bồ, Hoàn Kiếm, Hà Nội

Tel. : (+84) 4 3923 1404

Voir les chambres

Posh Hotel

Đồng Xuân, Hoàn Kiếm, Hà Nội

Tel. : (+84) 4 3927 6088

Voir les chambres

Ritz Boutique Hotel

23, Au Trieu, Hanoi Old quarter, Hà Nội

Tel. : (+84) 98 914 19 16

Voir les chambres

 


 

Se déplacer dans Hanoï

 

Le bus


Connexion Aéroport Hanoï Noi Bai <> Centre ville :

 

  • Les bus n°7 et n°17 desservent le centre ville de Hanoï en 1h00 environ.
  • 1 trajet coute : 8 000 VNDong (prix en avril 2016)
  • Fréquence : toute les 15 à 20 minutes, les bus sont rarement en retard.

 

Se déplacer dans Hanoï :

 

Entre le taxi, le cyclopousse (en voit de disparition), les motos taxi et le bus, on a l’embarra du choix. L’option la plus économique reste néanmoins le bus. Les bus sont assez récents et rapides (voie dédiées). Téléchargez l’application Google maps et vous aurez vos itinéraires avec toutes les connexions de bus pour vous déplacer dans la ville.

    • 1 trajet coute 7 000 VNDong veillez à avoir le compte (prix en avril 2016)

 

Principales stations de bus :

 

    • « My Dinh » : dessert quotidiennement le nord et le nord ouest. Elle relie des villes comme Sapa, Ha Giang et même Ha Long à l’est. Le bus qui traverse la frontière chinoise se prend à cet endroit.
    • « Giap Bat » : dessert surtout le centre et le sud. Il y a des bus fréquents pour Haiphong, Nam Dinh, Nghe An, Ninh Binh, Ho Chi Minh Ville, etc.

 


 

Le train

 

Il y a deux types de liaison :

 

    • Hanoï <> Ho Chi Minh Ville : je vous conseille d’éviter de prendre le train entre Hanoï et Ho Chi Minh Ville, le temps de trajet est aussi long qu’en bus et les trains sont vieux. (Voir détails dans la section Ho Chi Minh Ville)
    • Hanoï <> Lao Cai (Sapa) : ce train permet de gagner du temps et le prix reste raisonnable. Les trains couchettes ont des équipements récents.

 

SAPA en train liaison Hanoï <> Lao Cai :

 

Le train part le matin ou le soir. Celui du soir est « direct » contrairement à celui de jour qui effectue plusieurs arrêts. Comptez environ 8h00 à 10h00 de train pour rejoindre Lao Cai.

 

Numéros de train : SP1, SP2, SP3 et SP4. Ce sont des compagnies privées qui gèrent les différents wagons du train : Fanxipan express, Livitrans express, Pumpkin express, Sapaly express, Orient express, Victoria express… Le prix varie en fonction de la compagnie. En pleine saison, réservez vos billets à l’avance. Le mieux est de réserver directement à la gare.

 

A la gare de Hanoï, rejoindre le bâtiment B sur la rue « Tran Quy Cap » pour les trains partant à Lao Cai. L’entrée principale se situe sur la rue « Le Duan ».

 

! Conseil ! une fois arrivée à Lao Cai, sachez qu’il y a maintenant un bus local qui relie Lao Cai à Sapa (distantes de 34km), évitez de vous faire avoir par les rabatteurs qui voudront vous embarquer dans un mini-bus. Sinon négocier sec et ne lâcher rien, ça marche.

Graziella - Gatoi.com
2 Commentaires
  • Marc
    Répondre

    Super photos, bravo, on a envie de venir …. Marc.

    26/11/2016 at 7:05

Laisser un commentaire

Voyagez depuis chez vous

Recevez une fois par semaine, un peu d'évasion dans votre boite mail
Votre email
Votre nom