Hué, la splendide cité impériale UNESCO

Portes dérobées. Joffray DUDA ©

 

J’ai été mis au parfum qu’il ne fallait surtout pas manquer de faire un arrêt à l’ancienne capitale impériale du Vietnam, et je compte bien vous motiver à en faire de même…

 

Hué regorge de merveilles à visiter ! Parmi elles, l’immense citadelle et ses bâtiments à l’architecture remarquable, les tombeaux impériaux de la dynastie Nguyen éparpillés méticuleusement dans la cité et les temples et pagodes. Hué est devenue la capitale du Vietnam en 1802. L’empereur Gia Long, fondateur de la dynastie des Nguyen souhaitait faire d’Hué le centre politique, culturel et religieux du pays.

 

L’UNESCO annonce la couleur en classant la cité impériale au patrimoine mondial en 1993. J’apprends aussi que la restauration de la Cité Impériale de Hué est l’un des plus grands chantiers archéologique mondial du XXIème siècle… Que celui qui me redit que Hué ne mérite pas de consacrer une journée de son voyage soit maudit. C’est dit !

Entrée dans la citadelle de Hué. Gatoi.com, blog voyage, récits de voyage

En arrivant en bus, la citadelle s’offre à moi. J’aperçois facilement le drapeau vietnamien, appelé « drapeau de la tour », virevoltant dans les airs et dressé à 37m de hauteur. Pour comprendre la construction de la citadelle royale, il faut penser aux poupées russes : un grand carré pour la citadelle, un autre à l’intérieur pour la cité impériale et un plus petit pour la cité pourpre interdite. Chaque site est délimité par des murs et l’entrée se fait par des portes massives.

 

La citadelle royale est un immense quadrilatère de 10km de long encerclé de murs de 2 mètres de haut sur 20 m de large à certains endroits et accessible via 4 portes principales sur les 10 existantes. Elle est dotée de remparts avec douves, et bastions en forme d’étoiles… Tiens d’ailleurs, ça ne vous rappelle rien ? Et bien oui, la construction a été inspirée par les fortifications Vauban, influence directe des français alors sur place lors de la construction de l’édifice.

 

A l’intérieur, la cité impériale abritait autrefois 147 édifices en parfait état dont les bâtiments de l’État et ceux dédiés aux cérémonies. Aujourd’hui, plus de 60 sont en cours de restauration par l’Unesco. Le modèle architectural de la cité s’inspire directement de la cité interdite de Pékin. L’accès à la cité était réservé uniquement aux soldats, administrateurs et serviteurs.

 

Reflection, Hué. Joffray DUDA ©

 

L’entrée dans la cité se fait via la porte du midi (Ngo Mon), face à la tour du drapeau. La cité abrite palais, pagodes, bibliothèque, théâtre, urnes funéraires en bronze, galeries en bois laqués rouge… (le nom de certains de ces édifices se trouvent en légende des photos :))

 

J’accède ensuite à la cité pourpre interdite par le pont d’Or que je traverse en observant les poissons rouges entassés les uns sur les autres, à la recherche d’un espace pour respirer. L’étang est aussi le lieu de villégiature des jacinthes d’eau. C’était au coeur de cet endroit que résidait la famille impériale ainsi qu’une très nette assemblée féminine qui n’était pas là pour prendre des décisions mais pour s’occuper de l’empereur…

 

Temple au centre de la cité impériale. Joffray DUDA ©

 

Seuls les eunuques étaient autorisés à se promener librement dans cette partie de la cité, – ben oui comme ça il n’y avait aucun risque -. Lord Varys se serait plu ici ! Les personnes qui osaient franchir les portes de cette cité étaient condamnées à mort, ça aussi ça aurait plu à lord Varys ! Aujourd’hui, il faut de l’imagination pour se figurer comment était le lieu autrefois; il n’y a plus qu’une vaste cour et des morceaux de pans de murs, c’est tout.

 

Mais pourquoi ?

 

A cause des guerres, pardi !

 

Voilà le topo : le Vietnam passe sous protectorat français suite à la guerre d’Indochine ce qui commence déjà à affaiblir Hué; la seconde guerre mondiale oblige la France à quitter partiellement le Vietnam, « hourra » de courte durée car le témoin est passé au Japon qui affament le pays. Après la seconde guerre mondiale, les conquérants français reviennent et reprennent les commandes mais ça ne se passe pas comme prévu alors ils bombardent et pillent et tuent, ce qui vient sérieusement ravager la citadelle, enfin surtout la cité interdite. Et puis, la guerre du Vietnam n’arrangera rien : cette fois, la cité interdite est complètement détruite.

 

Coucher de soleil sur la citadelle, Hué. Joffray DUDA ©

 

    • Horaires de la citadelle : tous les jours, de 6h30 à 17h30. comptez 3h de visite.
    • Tarif : 150 000 VNDong

 

Idées de visites en dehors de la citadelle :

 

    • Le musée des antiquités royales
    • La pagode de la Dame céleste, visite gratuite : le bus pour s’y rendre se prend au marché Dong Ba.
    • Les tombeaux impériaux : payant ou gratuit en fonction de vos choix :
    • Le tombeau de Tu Duc et le tombeau de Minh Mang, payant
    • tombeau de Gia Long, gratuit
    • Certains voyageurs prennent aussi le bateau sur la rivière des parfums pour rejoindre ces différents sites.
Graziella - Gatoi.com
Aucun Commentaires

Laisser un commentaire

Voyagez depuis chez vous

Recevez une fois par semaine, un peu d'évasion dans votre boite mail
Votre email
Votre nom