Découvrir la baie de Sydney en kayak

Le kayak, un sport de couple ?

 

Par définition, un tandem-kayak est un canot léger utilisé par deux individus utilisant chacun une pagaie à deux pales pour le propulser, le diriger et l’équilibrer. Pour moi, c’est une embarcation infernale qui peut se révéler aussi lourde qu’un paquebot quand deux

individus non coordonnés utilisent leur pagaie pour faire l’inverse de ce qui est conseillé pour avancer. Immersion.

 

 

Quand tu préfères le sport individuel…

 

J’aime le sport. Ma famille est sportive et j’ai moi-même pratiqué l’athlétisme pendant de longues années. À titre individuel. Je pratiquais le sport collectif à l’école, uniquement parce que c’était obligatoire. Je pensais l’époque du sport co’ vraiment révolue, jusqu’au jour où j’ai décidé de voyager…

 

 

 

Parce que oui, je ne vous ai pas dit, mais je n’allais pas embarquer seule dans ce kayak. Non. l’expédition était prévue en tandem. À deux. Sport collectif. Mon dieu ! Et le malchanceux n’était autre que celui avec qui je partage ma vie ! Pendant un peu plus de 4h, nous allions être dans le même bateau, si je puis me permettre l’expression…

 

À l’avant ou à l’arrière ?

 

Les conditions sont idéales. Notre guide est ultra-motivé et on commence déjà par quelques petits exercices hors de l’eau pour apprendre à manier la pagaie. Plutôt concluant.

 

 

Il est temps d’enfiler nos gilets de sauvetage puis d’embarquer. Et déjà, première décision à prendre : qui monte derrière ? Techniquement, celui de devant ne doit faire que pagayer pour donner le rythme et descendre du kayak pour l’amarrer au besoin.

 

Celui de derrière doit manier les pédales et calquer ses mouvements sur celui de devant, il dirige le bateau, c’est la tête pensante de l’équipe. En gros, la personne qui se positionnera à l’arrière est celle qui porte la culotte. Je décide, à la surprise générale, de monter à… l’avant. De me laisser mener en bateau en quelque sorte…

 

 

Typologie des couples de kayakistes

 

Le démarrage se déroule à la perfection. Ce sont les fameuses minutes intitulées « sauvons les apparences ». Les muscles sont encore frais et on a la force de faire bonne figure devant les autres qui sont aussi en couple.

 

Je ne sais pas si c’est moi mais dans un groupe, il y a toujours le couple qui a l’air d’être fait pour ça. Celui que tu jalouses pour sa coordination et dont tu essaies d’imiter la technique. Tu as le duo de non-sportif mais qui avance quand même – tu ne sais toujours pas comment – et sans coordination ! Et il y a le couple de boulet, qu’on interprète à la perfection.

 

 

Au moment de passer devant les magnifiques maisons de luxe de Sydney, notre kayak peine à avancer. J’ai l’impression d’être la seule à pagayer. Je tente un léger coup d’oeil en arrière. ERREUR ! Appareil photo en main, je transporte depuis de longues minutes un touriste en pleine contemplation. Mon sourire s’estompe. Le ton monte. Les apparences disparaissent, les vrais visages se révèlent. La suite, tous les couples-boulets la connaissent !

 

On n’est pas bien là, quand même ?

 

Mais on a grandi depuis notre dernière excursion en kayak. (Oui, on est maso, ce n’était pas notre première fois…). Après une pause sur une belle plage à manger du fromage (!), des fruits et des gâteaux, nous décidons de faire la paix en plein milieu de la baie de Sydney, avouez que c’est romantique.

 

 

Nous voilà à profiter du spectacle, écoutant attentivement les commentaires culturels de notre guide. Nous réussissons même à arrêter notre kayak pour laisser passer les bateaux et, grande surprise, parvenons à nous coordonner sur toute la fin de l’expédition ! On apprécie enfin la beauté naturelle de la baie qu’on ne soupçonnait pas en embarquant. Un miracle.

 

L’aventure touche à sa fin. Notre embarcation rejoint son point de départ. J’attends sagement que mon cher et tendre descende du kayak pour me ramener fermement à terre.

 

J’ai dit « descendre » ? Mon cher et tendre pagayait à l’avant ? Sérieusement, vous ne pensiez tout de même pas que notre pacte de paix était tombé du ciel ?

 

A mi-chemin, on a échangé nos places, c’est moi qui portait la culotte !

 


 

Sydney Harbour Kayaks

 

Galerie Photo : Sydney Harbour Kayaks

Graziella - Gatoi.com
4 Commentaires
  • Laure
    Répondre

    J’ai tellement rigolé !!! C’est tellement ça 🙂

    30/04/2017 at 8:00
  • Jennifer
    Répondre

    En tout cas merci à ton homme pour les belles photos ; nous on est content qu’il est fait travailler un peu tes bras musclés! 😉
    Pas trop de courant dans la baie?

    25/04/2017 at 7:01

Laisser un commentaire

Voyagez depuis chez vous

Recevez une fois par semaine, un peu d'évasion dans votre boite mail
Votre email
Votre nom