Une journée à Auckland City

Britomart, Auckland. gatoi, les plus belles photos du monde, découvrir le monde, voyager seule en asie, voyager seule en australie, blog voyageuse, pvt nouvelle zélande, pvt australie, voyager en asie, femme voyageant seule, voyageur autour du monde, blog voyage, itineraire bus, plan et itineraire, faire le tour du monde, site voyage, carnet voyage, récits de voyage,

Le jour où je suis arrivée à Auckland, j’ai immédiatement décidé d’y rester. Je ne suis pas fan des grandes villes et pourtant, j’ai succombé au charme de cette ville économique, siège de nombreuses entreprises multinationales.

 

Ai-je été séduite par la Sky Tower ? par la possibilité de faire un saut sur les somptueuses îles Polynésiennes voisines ? je ne sais pas trop. Et c’est ainsi que j’ai passé 6 mois dans cette ville, pour y travailler et vivre la vie d’une vraie Aucklandaise.

 

Une journée à Auckland, comme si vous étiez…

 

Le matin, je quitte mon appartement situé dans l’un des districts commerciaux d’Auckland, le quartier de Newmarket. Le train relie la proche banlieue à Auckland. Je pourrais rejoindre la ville à pied en traversant Parnell, l’autre district commercial comme je le fais souvent pour profiter d’une belle vue sur la mer et pour le charme de sa rue principale. Mais ce matin, le vent est fort et la température trop fraîche.

Cathédrale de New Market. gatoi, les plus belles photos du monde, découvrir le monde, voyager seule en asie, voyager seule en australie, blog voyageuse, pvt nouvelle zélande, pvt australie, voyager en asie, femme voyageant seule, voyageur autour du monde, blog voyage, itineraire bus, plan et itineraire, faire le tour du monde, site voyage, carnet voyage, récits de voyage,

Nous sommes au mois de juin et c’est l’hiver en Nouvelle-Zélande. Même si le climat reste doux tout au long de l’année dans cette capitale économique, il y a des jours où la paresse l’emporte.

 

Quand la ville des voiles s’offrent à moi

 

Auckland est surnommée la « city of sails », la ville des voiles et depuis que je vis dans cette ville, je comprends que les voiles n’ont pas de mal à avancer…

Britomart de nuit. Joffray DUDA ©

Le train approche. Je « tag » ma AT HOP card, ma carte de transport et je m’installe dans le train, propre comme toujours. Après 15 minutes de trajet, et après avoir longé sur rail le fameux stade « Eden Park », le train arrive dans le centre-ville d’Auckland, à la gare de Britomart. Simple et efficace.

La Sky Tower d'Auckland. gatoi, les plus belles photos du monde, découvrir le monde, voyager seule en asie, voyager seule en australie, blog voyageuse, pvt nouvelle zélande, pvt australie, voyager en asie, femme voyageant seule, voyageur autour du monde, blog voyage, itineraire bus, plan et itineraire, faire le tour du monde, site voyage, carnet voyage, récits de voyage,

Queen street et le CBD, welcome !

 

Je sors de la station et je suis déjà saisie par l’air marin qui provient du port à quelques centaines de mètres de moi. Je tourne le dos au front de mer et je me dirige sur Queen Street. Cette avenue très populaire traverse la ville du nord au Sud et relie l’imposant port – dans lequel 135000 bateaux et yacht attendent leur propriétaire – au nord de la ville.

 

Le CBD (central business district) est la fourmilière d’Auckland. Hommes d’affaires pressés côtoient les touristes et les sans-abris alors que les grandes enseignes commerciales partagent leurs trottoirs avec de nombreux cafés et restaurants.

 

Je lève les yeux au ciel et je repère la Sky Tower qui se situe à côté de mon lieu de travail, tout comme TV NZ, les studios télé de Nouvelle-Zélande.

 

Travailler dans un café

 

Je rejoins le café dans lequel je travaille et où se trouve déjà mon collègue Kiwi, Brent, le meilleur barista du tout Auckland. Je sais que je vais encore passer une bonne matinée. Le café est une institution en Nouvelle-Zélande.

 

Les Aucklandais ne peuvent pas commencer une journée sans leur dose de caféine. La mission est donc importante.

 

Toute la matinée durant, nous servirons des « Flat White », « Mocca », « Espresso », « Long Black » que les clients accompagneront souvent d’un croissant ou d’un pain aux raisins ! Et oui, je travaille dans un café qui vend des produits français… à bon entendeur !

 

Le temps tourne, nos fidèles clients dont je connais chaque prénom et chaque habitude sont repartis travailler et sonne enfin l’heure du déjeuner. Je travaille également dans un restaurant français le midi et le soir. Exceptionnellement aujourd’hui, j’ai l’après-midi de libre et la soirée !

 

Le service de midi terminé, je prends enfin ma pause et pars m’acheter quelques makis dans un des nombreux restaurants japonais du CBD. A Auckland, nombreuse est la communauté asiatique !

 

Les footings dans un cadre d’exception

 

Comme souvent, la météo a changé ! en Nouvelle-Zélande, il faut s’habituer à vivre plusieurs saisons en une journée. Je suis chanceuse, il fait doux cet après-midi, raison pour laquelle je décide de rejoindre Albert Park pour savourer mon repas au cœur d’un petit havre de paix en pleine ville.

 

Avant de reprendre le train, je longe les quais. D’ici partent les ferrys qui assurent notamment la liaison entre Auckland et Devonport, l’île de Waiheke (réputée pour ses bons vins !) et l’île de Rangitoto.

 

Devonport. Joffray DUDA ©

 

Un jeune homme joue de la guitare assis sur un banc, s’essayant à masquer le bruit de la circulation, tâche ardue. A Auckland, il est facile d’assister à un concert, à un spectacle… la programmation est large et les évènements à tout moment de l’année ne manquent pas.

 

Je reprends le train et enfile mes baskets. Le soleil est toujours de la partie, parfait pour un footing jusqu’au mont Eden, l’un des volcans endormis de Nouvelle-Zélande et également le plus haut sommet naturel de la ville.

 

Auckland city depuis le Mont Eden. Joffray DUDA ©

 

Je profite de la vue offerte sur tout Auckland et sur les îles alentours. Je ne m’en lasse pas. Je suis d’une forme olympique et je décide de terminer mon footing en passant par l’un des plus grands parcs de la ville, l’Auckland Domain.

 

Musées et quartiers branchés

 

Le « war memorial museum », le musée du mémorial de guerre surplombe le parc et attire l’œil par son architecture de style néo-classique. Le nom de ce musée est réducteur comparé à la diversité de ses collections : l’histoire de la Nouvelle-Zélande est traitée dans son intégralité et les pièces exposées sont sublimes.

 

En fin de journée, je décide d’aller boire un verre à Ponsonby, l’un des faubourgs d’Auckland que j’affectionne pour ses bâtiments de style Art-Déco. Enfin, le soleil se couche sur Auckland parant la ville de couleurs orangées…

 

Demain, j’ai rendez-vous au café pour une nouvelle journée.

Graziella - Gatoi.com
Aucun Commentaires

Laisser un commentaire

Voyagez depuis chez vous

Recevez une fois par semaine, un peu d'évasion dans votre boite mail
Votre email
Votre nom